» L’édito de Michel Émeriau
 
L’édito de Michel Émeriau
 
 
 
 
 

Si le Président de la République était à la hauteur des légitimes demandes de nos compatriotes en matière de politique économique et sociale, cela se saurait ! Notre Président « normal » est si peu à la hauteur de l’enjeu qu’il en a perdu une part substantielle de sa majorité et que la grogne a même gagné les membres de son gouvernement !

C’est ainsi que sont passés à la trappe Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti et Benoît Hamon et que le nouveau gouvernement, Valls 2, est passé à deux doigts de ne pas obtenir la confiance d’une Assemblée Nationale où le Parti Socialiste détient pourtant une majorité de sièges.

Pour se maintenir au pouvoir, il n’est donc resté à l’Élysée qu’à donner des gages en matière de politique sociétale. C’est ainsi que François Hollande, l’homme qui n’a jamais voulu se marier avec la mère de ses quatre enfants, a fait passer par la force ce que l’on a appelé « le mariage pour tous », avant-garde d’une série de décisions qui allaient prendre pour cible la politique familiale de la France !

Mais ce formidable gage donné à la gauche la plus sectaire de notre pays n’aurait pu fonctionner si son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, avait tenu sa promesse, publiée par Têtu, le magazine destiné aux homosexuels, entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2007 : le candidat UMP y prônait, au nom de l’équité, une « union civile » pour les couples homosexuels. « Puisqu’on ne choisit pas sa sexualité, fonder une discrimination sur quelque chose qu’on ne choisit pas, c’est une injustice majeure », expliquait-il ; « Je suis donc pour une union civile homosexuelle qui ne passe pas par le greffe du tribunal d’instance, mais par la mairie. ». Cette union civile devait entraîner une totale égalité fiscale, sociale et patrimoniale avec les couples mariés.

Il y a fort à parier que la machine à pulvériser la famille mise en œuvre par la caution de gauche qu’est devenue Christiane Taubira faute de bûches pour alimenter son fourneau !

Ce qui mobilise toujours « La Manif Pour Tous » de Ludivine de La Rochère, ce n’est pas tant l’union de deux personnes de même sexe que ce qui découle forcément du mariage : la filiation. En effet, que deux personnes ayant décidé d’unir leurs destins, quelques soient leurs sexes, aient les mêmes droits fiscaux, sociaux et patrimoniaux est d’une évidente nécessité.

Mais le droit à l’enfant n’existe pas, plus particulièrement lorsqu’il s’oppose aux droits de l’enfant. Or, la filiation qui découle du « mariage pour tous » entraine obligatoirement la disparition, au minimum, de l’un de ses parents sur l’acte de naissance de l’enfant. Un enfant, pour se construire, plus tard un adolescent puis un adulte, a besoin de connaître ses origines, à savoir qui sont son père et sa mère biologiques. À moins de considérer que l’Être peut être issu du Néant ou bien encore que l’Enfant est une marchandise ! Mais Dame Nature est tenace : pour créer un Enfant il faudra toujours à l’origine une Maman et un Papa !

À l’évidence, le « mariage pour tous » est un « machin » juridique mal fichu qui a été conçu pour donner rapidement des gages à une minorité votant à gauche en oubliant juste qu’il est du devoir de toute société de protéger en priorité ses enfants ! Faudra-t-il revenir sur cette loi ? Très certainement, car le curseur a été poussé un peu trop loin par les législateurs socialistes.

Nul doute que ce sera l’un des thèmes-clefs des prochaines élections présidentielles, puis législatives…

Aujourd’hui encore, nombre d’hommes et de femmes politiques préfèrent rester discrets sur le sujet. Ce qui est dommage convenons-en. Mais, à ce propos, quelle est la position de notre cher Député, Bernard Brochand, et de son non moins cher suppléant, David Lisnard, qui sera vraisemblablement un jour son successeur ?

En attendant, Princes comme Manants, nous vous souhaitons une bonne lecture à toutes et à tous !

Michel Émeriau
Rédacteur en chef du Cannois Déchaîné
Retrouvez tous les jours Le Cannois Déchaîné
sur sa page Facebook !

 
 
 
 
Publié le Jeudi 9 octobre 2014
Mis à jour le Vendredi 10 octobre 2014

 
 

- Hello, Honorine, quelles sont les infos de la semaine ?
- Bon-jour Frederi, eh ben vois-tu ce qui préoccupe les gens, c’est le problème des rythmes scolaires.
- Ah bon ! Mais c’est pas qu’à Cannes qu’on y pense.
- Non bien sûr, mais ici, notre Quotidien nous fait savoir, que « c’est pas encore gagné » !
- « Encore », ça veut dire que tout le monde espère toujours que ça va mieux aller.
- À Cannes, l’espoir fait vivre. Mais c’est pas faute de faire des activités concrètes ! Rends-toi compte Frederi… quatre-vingt-six semaines « point forts » ont été programmées sur l’année scolaire !
- Ya pas cinquante-deux semaines sur une année ?
- Voui… là j’ai pas bien compris. Mais à Cannes on fait toujours plus avec moins. Alors…
- Et y font quoi ?
- Tout ! Nos petits Cannois y vont tout apprendre : le sport, la musique, la danse, le dessin, les marionnettes, et surtout y vont apprendre ce qu’ils ont dans l’assiette.
- Bon d’accord, c’est bien. Mais les gosses y sont pas doués en tout quand même.
- Là, faudra.
- Et les parents y disent quoi ?
- Ben les mamies surtout elles trouvent que leurs petits y sont fatigués. Debout tous les matins de la semaine aux aurores… pas le temps de se détendre avant de partir pour l’école… le mercredi retour à midi… et ben l’après-midi pour leurs activités habituelles… y z’ont plus envie d’y aller.
- Ça c’était à prévoir. Et les associations bénévoles y vont perdre du monde ! Et comment on peut faire pour se sortir d’une telle situation ?
- T’inquiète pas Frederi, à Cannes on trouve toujours une solution à la hauteur des problèmes !
- Laquelle ?
- Quatre cents professionnels « planchent » sur nos enfants !
- Rien que ça ? 400 !!!
- Vouai. Des Cannois et des genssses d’ailleurs de la France entière. Une espèce de congrès quoi ! Des intervenants de qualité qui sont venus réfléchir…
- Et y pouvaient pas venir avant ces professionnels de la petite enfance ?
- Ben, c’est à Cannes qu’on vient réfléchir ! D’ailleurs Moussu lou Conse les connaît bien. Il les a reçus, et c’est pas la première fois. Le soleil, la mer, le beau temps, ça peut quand même séduire !
- Et ça va changer quoi leurs réflexions ?
- Rien… encore des paroles qui changeront pas le cours des choses… ça t’étonne ?
- Pas vraiment. Adessias Honorine !
- A ben lèu Frederi !
 
 
Publié le Jeudi 9 octobre 2014

 
Le Cannois Déchaîné est sur Twitter
Le Sitemestre

À MÉDITER...

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »

 

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

CLIQUEZ SUR « J'AIME » POUR REJOINDRE LE FAN CLUB DU CANNOIS DÉCHAÎNÉ ET CONQUÉRIR UN NOUVEL ESPACE DE LIBERTÉ ET DE PARTAGE !!!



LCD Express
 
En proposant de répartir les trois années possibles de congé parental entre le père et la mère et une division par trois de la prime à la naissance à compter du deuxième enfant, le gouvernement s’attaque à la politique familiale qui a pourtant fait ses preuves en France.
 
Publié le Jeudi 9 octobre 2014
par Nicolas Dupont-Aignan
 
Vendredi 10 octobre à 21 heures « Tanguyland », spectacle de mentalisme, magie et chansons par Tanguy and Co. Après une première partie de mentalisme et magie en compagnie de (...)
 
Publié le Jeudi 9 octobre 2014
 
« Ça eu payé… mais ça paye plus ! » aurait pu dire le regretté Fernand Raynaud à l’instar de Crésus. Sauf qu’il ne s’agit pas là de la culture des champignons de Paris, mais… de la (...)
 
Publié le Jeudi 2 octobre 2014
par Michel Émeriau
 
Honorine ! Quelles nouvelles depuis la semaine dernière ? Salut Frederi, j’avais bien senti… c’est la guerre ouverte ! Où ça ? Ici, dans le 06. Qu’est-ce qui te fait (...)
 
Publié le Jeudi 2 octobre 2014
par Honorine
 
La politique pénale de Madame Taubira constitue la plus nuisible et la plus monstrueuse des erreurs judiciaires…
 
Publié le Jeudi 2 octobre 2014
par Dominique Jamet
 
Vendredi 3 octobre à 21 heures Paris en chansons, par les artistes de la Comédia. Depuis de nombreuses années Paris s’exprime à travers la chanson grâce à bon nombre (...)
 
Publié le Jeudi 2 octobre 2014
 
La fin de la récréation vient d’être sifflée ! Après de longues, trop longues, semaines de vacances, Le Cannois Déchaîné vient de réapparaître dans votre boite aux lettres (...)
 
Publié le Jeudi 25 septembre 2014
par Michel Émeriau
 
Mardi dernier, le Ministère de l’Intérieur informait la presse nationale que trois présumés djihadistes avait été interpellés à Paris au moment de leur descente d’un vol en provenance de la Turquie d’où ils avaient été expulsés pour des infractions au droit du séjour dans ce pays. L’un d’entre eux est le mari de Souad Merah, donc le beau-frère du si tristement célèbre Mohamed Merah qui assassina sept personnes à Toulouse et à Montauban avant d’être abattu par la police.
 
Publié le Jeudi 25 septembre 2014
par Michel Émeriau
 
Alors Honorine, te revoilà ? Bon-jour Frederi, je fais comme Sarko, je reviens ! Ah ! Et c’est un évènement ça ? Quoi, son grand retour ? Bien sûr ! Ici surtout ! (...)
 
Publié le Jeudi 25 septembre 2014
par Honorine
 
Lorsque nous avons décidé de lancer la nouvelle saison du Cannois Déchaîné en ce premier jeudi de l’automne, nous étions loin d’imaginer que l’actualité prendrait un caractère aussi dramatique. Depuis, notre compatriote Hervé GOURDEL a été assassiné, assassiné juste parce qu’il était Français. C’est l’ensemble de notre communauté, la communauté française, qui a été atteinte par cet acte barbare. Il nous appartient, chacun avec les moyens dont nous disposons, de lutter contre la terreur que voudraient nous imposer les tenants de la secte Daech, notamment en dressant les Français les uns contre les autres en fonction de leur appartenance religieuse. C’est la raison pour laquelle la rédaction du Cannois Déchaîné a choisi de répondre à sa façon en donnant la parole à Monsieur le Recteur de la Grande Mosquée de Cannes.
 
Publié le Jeudi 25 septembre 2014
par Mustapha Dali
 

Tous Droits Réservés : Michel Émeriau et Le Cannois Déchaîné - Cannes, le 24 août 2011
Site intégré par Le Sitemestre avec SPIP - Mis à jour le Jeudi 9 octobre 2014 
Ce site est hébergé sur un serveur à hautes qualités environnementales

Accueil     |    Syndication     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter